Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Saison Street Art #3 > Correspondances

29 juillet 2018 -10 h 00 min - 3 août 2018 -18 h 00 min

Partie intégrante de la saison Street Art 2018 à l’initiative de la ville de Bordeaux et de sa métropole, la bande Magnetic cherche autant à surprendre, qu’à émouvoir et à rêver à travers ce troisième acte de la saga CORRESPONDANCES.

De la Base à la rue, il n’y a qu’un mur…
Recueil d’un rituel immuable, sonnant le temps des retrouvailles, réunis par ce superflux indispensable qu’incarne ce rendez-vous annuel urbain, au delà des clivages, libérateur, dialecte universel reliant les individus dans une dynamique spatiale narrative.
Après la Russie, la Corée du Sud et le Maroc, c’est à Bordeaux en France que l’allemand ECB Hendrik Beikirch viendra hypnotiser nos regards émerveillés par ses portraits monochromes.

L’artiste allemand hendrik beikirch, également connu sous son alias « ecb », crée des oeuvres accrocheuses de portraits documentaires et fictionnels qui traversent le personnel et le privé.
Ses peintures murales monochromes et ses oeuvres intérieures pour les galeries et les musées confrontent les spectateurs à des sujets richement établis qui fascinent par leur force de
personnalité. à la fois anonyme, quotidien et envoûtant – chacune des figures de Beikirch a une histoire à raconter. plus que de simples sujets, on retrouve dans ses oeuvres de véritables
personnages, rendus d’autant plus fascinants par leur anonymat. la palette de couleurs réduite et les contrastes saisissants qui caractérisent le portrait de beikirch soulignent la vulnérabilité de ses
sujets, tandis que l’ampleur de ces oeuvres invite le spectateur à considérer la relation individu société, spectateur et sujet, public et privé.
Les oeuvres documentaires de beikirch sont des études sur l’humanité qui occupent une place importante dans le paysage urbain post-industriel. Répondant aux changements culturels dans la perception de la beauté provoqués par la présence omniprésente des médias numériques, beikirch rejette la jeunesse élégante qui prédomine dans la culture visuelle moderne au profit d’une vision
esthétique qui associe la sensibilité picturale aux techniques du photoréalisme. la lassitude du monde, le courage et l’optimisme prudent de ses sujets imprègnent ces oeuvres d’un sens du
familier. il y a quelque chose de rassurant dans la mélancolie qui émane de ces visages.
Les peintures murales de beikirch ne sont pas tant des interventions dans le paysage urbain que des compagnons silencieux, des rappels de notre humanité commune et des représentations à
la fois des individus actuels et des diverses populations de la ville moderne. les ombres au bord de la route, elles commandent notre attention; parfois mélancolique, parfois brusque dans leur
sensibilité. les sujets de ses oeuvres de fiction sont inspirés par son imagination et n’adhèrent pas aux proportions humaines, ils sont plutôt déformés, fragmentés et subtilement surréalistes en
apparence. interrogeant à la fois leur environnement et les conventions du portrait, ces oeuvres partagent l’esthétique hyperréaliste de son travail documentaire, tout en employant des perspectives faussées pour accentuer l’image et son caractère. Les rencontres fortuites, les aperçus fugaces et les bribes de conversation sont à l’origine d’images qui dissolvent les frontières spatiales et transforment des histoires personnelles en oeuvres expressives. partie d’une nouvelle génération d’artistes, beikirch cherche à briser la dichotomie spatiale de l’intérieur et de l’extérieur, intégrant les principes de composition et de technique appliqués dans son travail intérieur à ses créations dans l’espace public et vice versa, forgeant des liens positifs deux domaines spatiaux dans le processus. de même que ses oeuvres d’art public évoquent une atmosphère de familiarité, ses productions pour espaces intérieurs reflètent l’anonymat et la fugacité de l’expérience urbaine contemporaine.
Beikirch a créé du travail dans divers endroits à travers le monde. Ces dernières années, ses oeuvres sont devenues de plus en plus monumentales, transformant l’acte de peindre en une entreprise audacieuse.
En août 2012, il a voyagé dans la deuxième ville du sud de la Corée du Sud, la métropole de Busan, où il a peint la plus grande fresque d’Asie – une fresque monochrome de 236 pieds de haut d’un vieux pêcheur. la fresque murale, l’une de ses oeuvres les plus ambitieuses à ce jour, se déroule dans le contexte dramatique du complexe futuriste haeundae i’park, conçu par le célèbre architecte daniel libeskind. Ce travail emblématique a depuis été suivi par des créations à couper le souffle, y compris les plus grandes peintures murales en Inde et les pays du Benelux. ces peintures murales massives ont été créées sans l’utilisation de projecteurs ou de croquis de grille, faisant chacun un travail d’une précision exceptionnelle.
Peu d’artistes correspondent à la sophistication et au charme des portraits de beikirch. à un moment de l’histoire où le visuel compte plus que jamais et où le public est blasé par la surabondance des images, beikirch a développé une nouvelle façon de reproduire et de comprendre la réalité qui transcende la dimension visuelle espace extérieur. spectateurs hypnotisants avec l’aura captivante de ses sujets, ses oeuvres occupent une place unique dans l’art
contemporain. son regard moderne sur le portrait classique, réduit dans sa palette de couleurs, ambivalent dans sa présentation réservée, mais plein de chaleur et imprégné d’un riche sens de
l’humanité.

Site internet: http://hendrikbeikirch.com/
Facebook: https://www.facebook.com/ecbhendrikbeikirch/

Ce projet est soutenu par la Ville de Bordeaux, l’Office public de l’habitat de Bordeaux Métropole Aquitanis, le fabricant de peinture Unikalo et l’agence de location Loxam.

Tout le programme du festival : ICI

Détails

Début :
29 juillet 2018 -10 h 00 min
Fin :
3 août 2018 -18 h 00 min
Catégories d’évènement:
,
Site Web :
https://www.facebook.com/events/372332826626503/

Organisateur

Saison Street Art #3
Téléphone :
05 24 57 53 08
E-mail :
c.cros@mairie-bordeaux.fr
Site Web :
http://www.bordeaux.fr/e136765/saison-street-art-3

Lieu

Résidence du Grand Parc, rue du Dr Schweitzer
rue du Dr Schweitzer
Bordeaux, 33300
+ Google Map