LE GLOB THEATRE OCT-DEC 2019

Voici notre sélection de spectacles pour vous au tarif BORDONOR. 


« Asile »  O.L.A (Anne-Cécile Paredes)

du Mardi 19 au vendredi 22 novembre

Séances tout public à 20h

Jeudi 21 novembre

Séances scolaire à 14h30

 

Théâtre, danse, photo et son /  Tout public à partir de 12 ans

Durée 1h10

 

Le récit d’une vie d’exil peut-il porter au-delà de l’individu? Anne-Cécile Paredes fait ce pari dans Asile, pièce de théâtre-installation à la première personne. Elle nous parle de sa vie entre France et Pérou, de sa famille déchirée par l’exil et les guerres, des traces laissées par une langue et une culture enfouies, des liens invisibles mais tenaces. On voyage loin, à Lima, en d’autres temps, les années 80 et les prisonniers du Sentier Lumineux, mais aussi tout près de nos vies, dans les quartiers dits sensibles, au pied des barres HLM, où a grandi toute une jeunesse immigrée française. 
L’Opéra Pagaï est venu appuyer de son savoir-faire théâtral et documentaire, la première oeuvre théâtrale de cette artiste photographe, obsédée depuis longtemps par les récits de vies ballottées par les migrations. Comme à son habitude, l’artiste emmêle images projetés, musiques, sons et textes, pour tisser un long récit universel sur l’exils. Les mots d’Anne-Cécile Paredes nous forcent à regarder en face ces traversées immuables d’un continent à l’autre. Et elle y parvient avec tact et hauteur, malgré toute l’intimité qu’elle y met.


Anne-Cécile Paredes nait à Lima en 1979, de parents militants d’extrême gauche, et s’exile avec sa mère en France alors qu’elle a cinq ans. Sous l’aile de Miles McKane, cinéaste et plasticien, elle découvre la photographie et le cinéma, mais aussi le fil fragile de la narration. A partir de 2009 elle met en scène son travail photographique avec du texte, et du son, à la lisière des formes vivantes. Son travail s’ancre dans le réel, puis dérive vers la fiction. 

OLA, est une compagnie d’art visuels qui rassemble des artistes et des techniciens dans le champs des arts visuels et des pratiques sonores. Elle réalise des projets artistiques pour et avec les individus, à la frontière entre le champ de l’art et du social, de l’enquête et de la fiction, du récit individuel et collectif. 

L’Opéra Pagai est un collectif de comédiens à géométrie variable implanté à Bordeaux depuis 1999. Avec l’espace public comme champ d’investigation principal ils aiment jouer de l’ambiguïté entre le vrai et le faux. Leurs entreprises de grand détournement (Les Sans balcons, la Maison sur l’eau…) ont fait leur réputation autant que leurs créations in situ à très large échelle (Safari Intime, Far Ouest, Cinérama ou 80% de réussite).

 

TARIF BORDONOR : 5 € / 4 € (scolaires)


« On n’a jamais vu une danseuse étoile noire à l’Opéra de Paris »  Cie Faizal Zeghoudi

du Mardi 10 au vendredi 13 décembre

Séances tout public à 20h

Jeudi 12 décembre

Séances scolaire à 14h30

 

Danse /  Tout public à partir de 12 ans

Durée 1h10

 

Cela fait bien longtemps que le Glob accompagne le travail de Faizal Zeghoudi, et sa danse à portée humaniste, ancrée dans les réalités du monde. Le chorégraphe revient avec une forme inédite. Sur scène quatre interprètes-danseurs, prennent la parole, pour un battle-conférence, autour de la question du racisme et des préjugés culturels. Le texte a été confié à Rémi Bénichou cinéaste, auteur, artiste fidèle depuis leur première collaboration en 2008 sur la Route de jadis
On est sur une scène d’Opéra, de l’Opéra de Paris même. Ô combien un symbole de la culture dominante, conservatrice, assez éloignée de la notion de diversité. Pas question ici de dénoncer l’institution mais plutôt d’utiliser la charge symbolique de cette scène, pour dérouler une pensée dansée, une pensée en mouvements, une pensée non figée. 
Autant prévenir, les conventions et préjugés culturels en prennent un bon coup ! Les quatre danseurs, accompagnés par un musicien, se confrontent, s’opposent, se toisent et cela finit souvent dans un grand éclat de rire. Le propos n’est pas militant, il se cherche, tâtonne, évolue. Bouge. « Il ne s’agit en aucun cas de se positionner en bien-pensant », avertit Faizal Zeghoudi. On prend note, et on se prépare à cette chorégraphie, qui, par le mouvement et le rire, ouvre grand le débat.

Faizal Zeghoudi
Chorégraphe, et metteur en scène, il fonde sa compagnie en 1997, et s’installe à Bordeaux à l’aube des années 2000. Interprète pour Myriam Dooge, Mick Guillaume, Pedro Pauwels, il collabore aussi avec des cinéastes, des metteurs en scène… La question de la mixité sociale, de la reconnaissance d’une société ouverte, fraternelle et multiculturelle, sont au cœur de ses démarches.

 

TARIF BORDONOR : 5 € / 4 € (scolaires)


PROGRAMMATION COMPLETE du Glob Théâtre : ICI