Mer 30 août, de 18h à 22h30, le Hangar en Bois > Exposition « Les mercredis photographiques »

C dans la boite propose une nouvelle édition des Mercredis Photographiques !
Mercredi dès 18h, toujours rue Vieillard, pour une belle programmation d’expos avec :

>> Sébastien Sindeu (Collectif Les Associés) – Ce que charrie la mer
Le travail photographique de Sébastien Sindeu tourne autour de la notion de littoral et de la fuite du temps : la mer charrie des objets, autant que des souvenirs et des mots. Les deux séries « Ce que charrie la mer » et « Bourlinguer, ou la main perdue» sont le fruit de cette recherche.
Dans la série « Ce que charrie la mer » un simple ramassage d’objets sur les plages du littoral Atlantique est à l’origine de la réflexion. Etrange récolte, symbolique de toute une époque.

>> Bruno Falibois – Présents Urbains
Pérégrination, errance, déambulation, flânerie… Je marche muni de mon appareil photo numérique sans véritable projet. Être au service de mon regard, accepter les cadeaux faits par le monde/musée, les révéler par le cadre et la composition instinctive. Par la suite, je peux découvrir ce qui nourrit mon oeil. Le cinéma, la peinture, l’architecture, l’histoire de la photographie, la géographie…
Ici, je propose une série urbaine, des photos capturées sur un territoire familier voire intime.
Bordeaux et sa métropole, Marmande, Miramont de Guyenne, Dax, Saint-Sébastien (Donostia). Les villes possèdent une mémoire et se couvrent de traces, résonnent de la présence humaine, embrassent les solitudes, mutent, recèlent les germes de leur propre disparition, et par là même, celle de l’homme. Chacun peut s’approprier ces photos, ressentir et lire des histoires à la lumière de son être, combler le hors-champs par son imagination. Dans ce travail, une quête poétique est à l’oeuvre viscéralement. Des présents, temps enregistrés. Des présents, offrandes accueillies. Des présents urbains.

>> Alexandre Dupeyron (Collectif Les Associés) – De Anima
Alexandre Dupeyron s’oriente rapidement vers une expression poétique de la photographie documentaire. Toujours en mouvement, il explore le monde (Allemagne, Maroc, Indes, Singapour…) et acquiert différentes expériences de vies et de collaborations (Der Spiegel, Stern, Le Monde…).
La majorité de ses séries (The morning after, Runners of the future, De Anima…) ont en commun la quête d’élévation et le chaos, la recherche de la lumière au travers d’une matière sombre sans lendemain. De Anima, allusion au traité d’Aristote – De l’âme, sur les principes du vivant – parle de la recherche de soi dans un rapport à la réalité très instinctif, signature de sa propre errance. Au seuil de sa perte, au bord du gouffre de l’âme, le regard d’Alexandre guette encore la lumière du vivant, de l’homme debout dans son espoir de transcendance.



ENTRÉE LIBRE

Les mercredis photographiques #37
Mercredi 30 août 2017 – De 18h à 22h30
Le Hangar en Bois, 17 rue Vieillard – 33300 Bordeaux
Entrée libre